Diplômée en Info-Com, et en traduction de et vers l’arabe (licences obtenues à l’Université d’Alger), j’exerce le journalisme de terrain pendant plusieurs années en Algérie, en plein soulèvements arabes, avant que mon nomadisme ne m’emmène en Belgique, pour un Master en info-com/journalisme à l’Université Catholique de Louvain. J’obtiens également un Master de spécialisation en sciences du langage/communication interculturelle et inter-linguistique à l’Université de Mons.

En Belgique, je travaille d’abord comme journaliste indépendante et comme maître de cours d’arabe moderne/standard à l’UCLouvain, où j’ai également été assistante chargée des cours d’arabe classique et de la coordination d’un Mooc dédié aux croyances orientales.

Depuis, j’enseigne l’arabe dans des centres de langues. Je suis également traductrice-interprète en milieu social et chargée de projet dans une Asbl de promotion des femmes arabes et de leur culture. Je développe des outils pédagogiques qui ont pour but d’informer et d’éduquer aux mutations dans le monde arabe et au rôle des femmes dans les sociétés arabes, notamment en analysant les mouvements de révoltes, mais également, en faisait parler les costumes traditionnels, le folklore et le monde magique des différentes croyances et superstitions ainsi que les us et coutumes de la région.

Je cherche par mon travail à promouvoir le très riche patrimoine culturel arabe dans le but de créer des ponts entre les cultures ainsi qu’entre le pays d’accueil et les pays d’origine des populations migrantes.